¿ WATT'S UP ?

Revue de presse énergies, réseaux et mobilités du 24 janvier 2020
– Les essentiels de l’actualité –

Pour garantir la sécurité climatique de la planète d’ici à la fin de la décennie, une bonne partie des 10. 000 milliards de dollars d’investissements prévus d’ici là pour les projets liés aux énergies fossiles doit être redirigée vers l’éolien ou le solaire, dit l’agence intergouvernementale Irena.

La société française propose de réduire la consommation d’électricité chez les particuliers. Elle va bénéficier d’un prêt de 20 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement.

Les deux réacteurs de la centrale alsacienne vont arrêter de produire de l’électricité en février et juin.

À la tête du réseau de distribution, elle va piloter la transition énergétique, avec l’intégration des renouvelables.

Les tarifs réglementés de l’électricité pourraient augmenter dès le 1 er février pour les particuliers et les petits professionnels.

Le gouvernement a ouvert lundi à la consultation publique la feuille de route énergétique de la France à l’horizon 2028, avec des objectifs revus en hausse pour l’éolien en mer, mais en partie au détriment de l’éolien terrestre.

Le gouvernement a mis au point un projet de réforme du mécanisme qui permet aux concurrents d’EDF d’accéder à sa production nucléaire, réforme censée « protéger le consommateur » et garantir des revenus à l’opérateur historique, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) ne paraît pas décidée à approuver les 33 milliards d’euros sur 15 ans que le gestionnaire du réseau électrique français estime nécessaire pour moderniser le système du pays, à en croire des déclarations de son président mercredi.

Pour le président de l’Autorité de sûreté nucléaire Bernard Doroszczuk, les exploitants doivent encore faire des efforts face au manque de compétences dans la filière.

L’État veut une stratégie « claire » à la tête d’Engie et se prononcera sur le renouvellement ou non d’Isabelle Kocher comme directrice générale en fonction de son « bilan » et « des perspectives » pour le groupe, a affirmé jeudi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

Pour compenser les aléas de production des énergies renouvelables, de nouvelles formes de stockage de l’électricité sont nécessaires. Parmi les pistes explorées : utiliser l’électricité pour chauffer à très haute température un matériau, comme le silicium, puis, plus tard, convertir cette chaleur en… électricité.

Eurovia lance une machine autonome pour effectuer les marquages routiers sans intervention humaine sur les grands linéaires hors villes. Au passage, elle crée une base de données du marquage routier, géolocalisé, pouvant servir aux futurs véhicules de transport autonomes.

Le gestionnaire de réseau RTE a publié le 22 janvier une étude visant à « alimenter le débat public sur le déploiement de l’hydrogène bas carbone »(1). Ce qu’il faut en retenir.

Consommation d’électricité

La start-up hollandaise Jedlix s’associe à trois fournisseurs d’énergie français pour proposer un service de pilotage de la recharge. Via une simple application, le propriétaire d’une voiture électrique peut économiser en laissant la société gérer la charge.

La chronique éco de Marc Chevallier, rédacteur en chef d’Alternatives Economiques, est à retrouver une fois par mois le samedi dans la matinale du 6-9 de France Inter, à 7h13.

TRIBUNE. Le Réseau express régional ne répond plus à la promesse originelle de désenclavement, estime, dans une tribune au « Monde », un collectif de maires et de responsables d’associations d’usagers. Il est urgent que l’Etat investisse.

Au quarantième jour de grève à la SNCF, ce 13 janvier 2020, le trafic de TGV est revenu à la quasi-normale. Une situation différente de ce matin de décembre 1995, quand le départ du TGV Lille-Roissy marquait un petit événement : le premier train de voyageurs s’ébranlait après trois semaines de grève totale.

La nouvelle réglementation environnementale RE 2020 avantage les radiateurs électriques. Officiellement prise pour des raisons climatiques, cette décision assure surtout des débouchés à la filière nucléaire.

Evénements

Les Journées de l’Hydrogène Energie : participez au rendez-vous incontournable des acteurs de l’hydrogène en France et en Europe – 4&5 février 2020 – PARIS

Traiter de la mobilité inclusive, c’est replacer la question des déplacements à la bonne échelle, au croisement des enjeux sociaux, politiques, économiques et environnementaux de notre société.

Cette 21ème édition s’articulera autour de quatre tables rondes. L’ADEME interviendra de 11h 15 à 12h 45 à la table ronde 2 : Les énergies renouvelables : un moteur de l’économie française.