¿ WATT'S UP ?

Revue de presse énergies, réseaux et mobilités du 14 juin 2019
– Les essentiels de l’actualité –

Le géant saoudien du pétrole Aramco, qui cherche à capter une partie de l’explosion de la demande mondiale pour le gaz naturel, s’est engagé à acheter 5 millions de tonnes de GNL américain par an pendant vingt ans. Le Qatar va cofinancer un terminal dédié à l’exportation au Texas.

La cession était suspendue depuis avril. La Cour suprême du Brésil vient de lever les obstacles juridiques à cette opération d’un montant de 7,7 milliards d’euros. Avec cette acquisition, le Brésil représentera près d’un cinquième des bénéfices de l’énergéticien français.

Le groupe italien souhaite diversifier ses activités pour ne pas demeurer dépendant des variations du prix du baril. Une « stratégie verte » qui passe par l’Hexagone et ses parcs éoliens.

La mise en service de la future liaison ferroviaire directe entre Paris et son principal aéroport est repoussée de deux ans, à la fin 2025. « Nous avons fait primer l’intérêt des voyageurs » du quotidien, a indiqué Elisabeth Borne. Une inauguration plus précoce aurait provoqué des dégâts collatéraux pour le RER B, qui va partager ses voies avec le CDG Express.

BHP, le premier groupe minier mondial, ne compte plus investir le moindre centime dans la production de charbon. Une annonce qui fait suite à celles de Rio Tinto, Glencore ou encore Wesfarmers. C’est la réponse à un secteur voué à un « inévitable déclin » selon l’analyste Tim Buckley.

L’opérateur de covoiturage a donné le coup d’envoi de son offre de transport par car, sans attendre l’intégration de Ouibus, la filiale de la SNCF, acquise en novembre dernier. Le service démarre avec onze lignes mais devrait représenter environ 400 destinations d’ici à six mois.

Le groupe japonais a décidé de céder ses actifs de gaz naturel liquéfié (GNL) situés aux Etats-Unis au groupe pétrolier français Total. Cette acquisition devrait permettre à Total de consolider sa place de numéro deux mondial du gaz naturel.

Sa filiale Thello, qui propose déjà des Paris-Venise en train classique, veut lancer une liaison TGV Paris-Milan en juin 2020, à raison de deux allers-retours quotidiens. Elle proposera dans ce cadre des billets Paris-Lyon. Un galop d’essai pour l’ouverture du marché grande vitesse, même si la compagnie publique, avec ses offres Ouigo et inOui, est bien armée pour résister à ce nouveau concurrent.

Cette acquisition est un signe de la consolidation attendue dans le secteur de la micromobilité. Scoot possède des flottes de scooters, trottinettes et de vélos. Bird accélère sa diversification et revient discrètement à San Francisco grâce à son nouveau partenaire.

Le Premier ministre a détaillé l’agenda environnemental devant l’Assemblée nationale. Hausse du rythme de développement de l’éolien en mer et lutte contre les déchets plastiques figurent parmi les principales annonces.

Nucléaire, rénovation, usages non prioritaires de l’énergie, Haut conseil pour le climat� Les députés de la commission développement durable de l’Assemblée nationale ont amendé le projet de loi énergie et climat. Détails.

Les tarifs réglementés du gaz, qui concernent 4,3 millions de clients d’Engie, devraient reculer de 6,7 %, selon le projet d’arrêté du gouvernement. La chute des cours mondiaux va bénéficier aux consommateurs français, qui sont par ailleurs pénalisés par la hausse du prix de l’électricité.

La coordinatrice européenne a confirmé mardi à Lyon, que les voies d’accès étaient éligibles au fonds de mobilité. Elle a même proposé de relever la participation communautaire à hauteur de 55 %.

Le préfet de région ne peut être l’autorité environnementale chargée de se prononcer sur le permis de construire qu’il va délivrer. Mais le Conseil d’Etat prévoit la possibilité de régulariser les permis illégaux.

François de Rugy a par ailleurs annoncé qu’EDF remportait la réalisation du projet de Dunkerque.

Les députés ont voté, dans la nuit de jeudi à vendredi, des mesures visant à « donner aux collectivités les outils » pour mieux réguler trottinettes, vélos et autres engins mis à disposition sur la voie publique. Un vote intervenu peu après que la maire de Paris a annoncé des dispositions pour mettre un terme aux nuisances causées par les trottinettes électriques.

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, vient d’annoncer le résultat du troisième appel d’offres pour l’éolien terrestre : 21 projets représentant 516 MW. Cette troisième vague de lauréats permettra l’implantation d’environ 150 éo…

TRIBUNE. La technologie courant continu ultra-haute tension (CCUHT) est en passe de révolutionner le transport d’électricité. Maîtrisée par la Chine, elle peut redistribuer les cartes de la géopolitique énergétique mondiale, note Alex Menu, cadre d’une entreprise de distribution d’électricité.

Les zones délaissées ou présentant peu de conflits d’usage totalisent un potentiel photovoltaïque de 53 GW. Dix départements offrent un potentiel moyen de 2,5 GW.

Plusieurs alternatives au stockage géologique des déchets les plus dangereux ont été explorées. Les plus périlleuses ont été abandonnées.

Un rapport sur les charges de service public de l’électricité souligne le poids des premiers mécanismes de soutien aux énergies renouvelables pour les finances publiques. Depuis, le niveau de soutien a été divisé par six.

La hausse de 5,9 % du tarif réglementé de l’électricité au 1 er  juin crée une occasion pour les concurrents d’EDF de proposer des offres plus compétitives et, ainsi, de prendre des parts de marché. EDF lui-même commence à auto-concurrencer son tarif bleu régulé.

Selon les données d’Eurostat, le prix de l’électricité française était 20 % moins élevé que celui de la moyenne de la zone euro, en 2018. Mais l’écart se resserre : c’était 24 % moins cher trois ans plus tôt.

Les installations photovoltaïques au sol sur des zones délaissées et parkings (en ombrières) permettent l’utilisation de terrains avec peu d’enjeux d’usage d…

Evénements

Comment penser la mobilité autonome au service du collectif ?

Cette conférence sera l’occasion de débattre sur le développement exponentiel de cette technologie, et l’importance des expérimentations pour le développement des territoires urbains et des tissus de transport territoriaux.

L’AFITE, l’AFHYPAC et l’ADEME feront le point sur les déploiements de l’Hydrogène en France et à l’international, pour les entreprises et les territoires.