¿ WATT'S UP ?

Revue de presse énergies, réseaux et mobilités du 15 novembre 2019
– Les essentiels de l’actualité –

Renouvelables, mobilité électrique, investissements verts : autant de virages que les pétroliers du monde entier doivent prendre pour survivre à la transition énergétique.

Le géant pétrolier cherche à développer sa production d’énergie renouvelable.

Une étude mondiale de la banque d’affaires Lazard montre que les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives face aux centrales au gaz, au nucléaire ou au charbon. La baisse des coûts du solaire et de l’éolien commence néanmoins à ralentir.

Réforme de l’Arenh, planification de nouveaux EPR, augmentation des capacités de production et de stockage hydroélectriques… Jean-Bernard Lévy a expliqué aux sénateurs les décisions qui, selon lui, étaient nécessaires à la bonne santé du groupe EDF.

Les réseaux de bornes se développent et les puissances permettent de recharger rapidement les véhicules. Les entreprises suivent le mouvement en s’équipant de plus en plus de points de charge.

La ministre de la transition écologique ne « partage pas » le point de vue du président d’EDF sur la construction de nouvelles centrales nucléaires.

Engie va cesser de commercialiser en France de nouveaux contrats de fourniture de gaz aux tarifs réglementés de vente (TRV) à partir de mercredi 20 novembre.

Les sénateurs ont adopté une motion préalable à l’examen du texte, et qui a eu pour effet le rejet du projet de loi d’orientation des mobilités sans débat ni examen des amendements.

La France, l’Allemagne, l’Italie, les trois pays du Benelux, la Suède, le Danemark et la Bulgarie ont exhorté la Commission européenne à proposer de nouvelles mesures pour cibler ce secteur, sans toutefois réclamer une taxe spécifique sur la pollution.

Versailles, Pau et Béthune mettent en service les premiers bus électriques à hydrogène qui devraient participer au développement d’une nouvelle filière industrielle territoriale.

Le gestionnaire du réseau ferré français ambitionne d’industrialiser son IoT. Pour passer à l’échelle, ses équipes travaillent avec les fabricants pour que tout capteur soit compatible avec ses systèmes.

Les deux entreprises qui exploitent le sous-sol alsacien pour la production de chaleur et d’électricité par géothermie viennent d’estimer un potentiel de coproduction de lithium. De quoi répondre, au moins en partie, aux besoins de l’industrie française, notamment automobile.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié le 13 novembre son World Energy Outlook 2019 qui présente différents scénarios d’évolution du système énergétique mondial d’ici à 2040.

Site du médiateur national de l’énergie

L’Union française de l’électricité (UFE) a publié une note sur l’écrêtement des productions d’énergies renouvelables pour optimiser le besoin d’investissements dans les réseaux de distribution et de transport.

Cette étude vise à objectiver la façon dont les collectivités locales appréhendent aujourd’hui les services de véhicules partagés en free-floating et la façon dont elles les encadrent, afin de tirer le meilleur parti de la présence de ces flottes sur leur territoire

Les nouvelles technologies sont très prometteuses pour améliorer la planification, l’efficacité et la durabilité des systèmes énergétiques. Ces technologies construisent un pont entre l’écosystème du génie électrique et le monde de l’IT, qui accompagne le déploiement des réseaux intelligents.

Evénements

Créé en 1996 en parallèle du Congrès des Maires, le SMCL est le seul rendez-vous annuel national qui réunit tous les grands acteurs de la commande publique avec l’ensemble de leurs partenaires.

8 jours consacrés au climat, une trentaine de webconférences (1h à 1h30) à destination des entreprises, des collectivités et des acteurs de la finance.