Atlante au cœur de l’économie sociale et solidaire

Article du 25 mars 2019

Atlante accompagne une coopérative d’énergie solaire pour son offre Maîtrise de l’énergie

Dans le cadre de son engagement pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, Atlante a noué un partenariat avec Alter’Actions depuis bientôt deux ans. Cette association d’innovation citoyenne a pour objectif d’engager différentes forces de la société afin de créer de la valeur pour les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Elle met en relation consultants et étudiants pour des missions de conseil d’un semestre auprès de ces acteurs.

Nous avons souhaité vous présenter l’une des missions encadrées par nos consultants, menée de septembre 2018 à janvier 2019 auprès de la coopérative Enercitif, engagée dans des projets d’énergie citoyenne en Île-de-France.

 

Les parties prenantes de la mission de conseil

L’ambition de cette mission de conseil solidaire était d’apporter des savoir-faire issus du milieu universitaire et du secteur du conseil pour permettre à Enercitif de définir son positionnement autour de la maîtrise de l’énergie.

Alter’Actions a pour cela sélectionné quatre étudiants d’écoles et d’universités différentes sur la base de leurs motivations et de leurs centres d’intérêt. Les consultants d’Atlante ont été missionnés pour l’encadrement de cette équipe, qui s’est exercé notamment via des réunions hebdomadaires, des ateliers de travail, et la relecture des livrables. L’encadrement d’Atlante a permis d’apporter des méthodologies et modes d’organisation propres au métier du conseil.

 

Les objectifs de la mission

Enercitif rassemble des citoyens franciliens qui souhaitent contribuer à la transition énergétique en développant et s’appropriant des projets de production d’énergie photovoltaïque dans leurs quartiers.

Qui est Enercitif ? L’association Enercitif a créé en 2018 une coopérative d’énergie solaire ouverte à tous les Parisiens, permettant à chacun de devenir co-producteur d’énergie renouvelable et d’agir concrètement pour la transition énergétique de leur territoire. Et ce, en devenant sociétaire d’une coopérative qui installe, finance et exploite de petites et moyennes centrales solaires sur les toits de Paris. Elle s’inscrit dans la dynamique de l’énergie citoyenne, qui promeut un modèle énergétique décentralisé, maîtrisé par les acteurs locaux, en s’appuyant sur la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables. La coopérative est fédérée par le réseau Energie Partagée, ce mouvement regroupe déjà plus de 250 initiatives au niveau national. Concrètement, les Parisiens peuvent investir avec un minimum fixé à un montant de 100€ (10€ pour les étudiants et les bénéficiaires des minimas sociaux).

Conscient de l’enjeu que constitue le sujet de la Maîtrise de la Demande en Énergie (MDE), la coopérative souhaite inclure dans sa démarche une offre de services dédiée.

Dans ce contexte, la mission avait pour objectif d’étudier l’offre et le périmètre d’action du secteur de la MDE, de caractériser le positionnement stratégique d’Enercitif sur le marché de la MDE (seul ou en partenariat avec des acteurs identifiés), et d’établir un plan d’action pour créer l’offre de service. La mission s’inscrivait dans le projet de déploiement de la première vague de centrales photovoltaïques d’Enercitif sur des toits parisiens.

Deux livrables clés pour répondre à cette problématique : l’étude de marché des services de maîtrise de l’énergie et les orientations stratégiques de positionnement pour Enercitif. Les réunions en assemblée générale au sein d’Enercitif et des ad hoc avec le comité MDE ont permis de rythmer la mission et de construire ensemble la solution.

 

Zoom sur l’étude de marché

L’étude de marché visait à caractériser l’offre et le périmètre d’action des services de MDE afin de définir dans un second temps le positionnement d’Enercitif vis-à-vis de cette offre, potentiellement aux côtés d’acteurs déjà engagés dans la MDE.

Cette étude a permis d’établir les grandes typologies de services et de dispositifs de maîtrise de l’énergie, et les acteurs positionnés sur cette activité. Trois grandes typologies d’actions ont été identifiées sur la « chaîne de valeur » de la MDE en fonction de la gradation d’implication des citoyens et consommateurs ciblés : sensibilisation ; accompagnement ; passage à l’action.

 

Le concept de « maîtrise de la demande en énergie » (MDE) désigne des actions de performance énergétique par la demande plutôt que par l’offre. Il s’agit de techniques pour réduire la consommation (d’électricité, de gaz, etc.) et les pertes sur le réseau. La notion a été introduite en France par l’ADEME dans les années 1990. L’écosystème public, privé et associatif de la MDE s’est progressivement développé.

 

La particularité des activités de MDE est liée au fait qu’elles se situent à la lisière des secteurs privés, publics et associatifs. En conséquence, des acteurs de natures très diverses se positionnent, organismes publics, fournisseurs, associations, startups, influenceurs, etc. Parallèlement, des dispositifs d’incitations publics sont mis en œuvre, dont le plus connu est le certificat d’économie d’énergie (CEE). L’étude de marché réalisée par les étudiants en coordination avec les consultants d’Atlante a permis de synthétiser l’ensemble de ces services et dispositifs.

Cette étude de marché a souligné notamment la difficulté d’évaluer l’efficacité des services et dispositifs de maîtrise de l’énergie. Pour contourner celle-ci, un questionnaire interne a été proposé aux membres d’Enercitif, pour la plupart experts des sujets énergétiques, afin de s’appuyer sur leur connaissance de ce marché.

 

Zoom sur le positionnement

Sur le fondement de l’étude de marché et de conclusions sur les bonnes/mauvaises pratiques du secteur, la mission a défini les orientations stratégiques pour le positionnement d’Enercitif. Plusieurs méthodologies ont contribué à la définition de celles-ci :

  • Problématisation de la démarche engagée par Enercitif pour développer une offre de services autour de la MDE.
  • Analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces pour Enercitif autour de cette initiative.
  • Collecte des idées et préférences parmi les membres d’Enercitif pour cette offre de MDE, afin de construire collectivement la solution.

Plusieurs convictions ont été définies au cours de la définition de ce positionnement : le souhait de concilier les activités d’installation des centrales solaires avec celles de maîtrise de l’énergie, afin de créer des synergies. La volonté de faire correspondre l’activité à « l’ADN » citoyen et collectif d’Enercitif. Le principe de réalité face aux moyens disponibles au sein du collectif pour développer une nouvelle activité.

 

Quelles conclusions ?

Le résultat de cette démarche a été la définition d’une stratégie de positionnement en trois étapes pour Enercitif. Dans un premier temps, en appliquant aux membres de la coopérative des actions en matière de MDE. Ensuite, en se fondant sur l’ancrage territorial d’Enercitif via son activité d’installation de panneaux solaires sur les toits parisiens pour proposer des services aux habitants de ceux-ci (ménages, écoliers…). Enfin, ces services devaient permettre de faire rayonner l’activité d’Enercitif auprès de l’écosystème de la MDE, et du grand public.

Pour en savoir plus, contactez-nous